Ses espaces naturels

Des milieux et des paysages fragiles

320px-Roseaux2
L’estuaire de la Seine.

  Les paysages sont d’aspect tabulaire et marqués par l’openfield (champs ouverts) nécessité par la mécanisation agricole. La spécificité du pays de Caux est le clos-masure qui est un espace entouré de haies vives servant de rideau brise-vent. Les arbres sont plantés sur un talus (appelé « fossé » en cauchois, comme partout dans l’ouest) d’environ un mètre de hauteur. On utilise des hêtres, des chênes ou, de nos jours, le peuplier en raison de sa croissance rapide, mais aussi à cause de la disparition de l’orme décimé par un parasite. Traditionnellement, il y a le plus souvent une double rangée d’arbres sur le même talus. Abritée par cette haie qui crée un brise-vent se trouve une cour complantée de pommiers pour la production du cidre ou de poiriers (présence d’un pressoir). La haie protège en outre le jeune bétail et la basse-cour. On trouve aussi une mare et des bâtiments d’exploitation et d’habitation (ferme). L’accès à la cour se fait par deux ou quatre portails qui correspondent le plus souvent aux points cardinaux. L’évolution des modes de vie conduit à un arrachage ou un manque d’entretien des haies, ce qui accélère l’érosion des sols. Les eaux des fleuves côtiers devenant turbides lors d’épisodes de pluies intenses.

Ayant un rôle de brise-vent, les talus plantés également freinent en effet l’écoulement des eaux de pluie. Avec la croissance démographique du xviiie siècle, les clos-masures ont fini par former des hameaux, eux-mêmes entourés de haies. Le paysage du pays de Caux ne doit pas être confondu avec le bocage du pays de Bray voisin. Le littoral est constitué de falaises de craie plus ou moins hautes dont les plus célèbres sont celles d’Étretat. Leur couleur blanche explique la désignation « Côte d’Albâtre » pour cette partie de la Normandie. Cette falaise recule plus ou moins rapidement en fonction de l’érosion marine, ainsi le littoral de la Seine-Maritime recule de vingt centimètres par an en moyenne. Principalement entre Saint-Valery-en-Caux et Dieppe. Les plages sont tapissées de galets car le silex détaché de la falaise est poli par les vagues. Ces galets ont néanmoins tendance à migrer et le sable peut affleurer à certains endroits. Des décennies durant une plage sera plutôt rocheuse puis sableuse comme c’est le cas à Dieppe depuis les années 2000.

 

Milieu naturel

Champ de lin dans le pays de Caux, en juillet.
Champ de lin dans le pays de Caux, en juillet.

Le milieu naturel du pays de Caux est composé principalement de prairies humides, de tourbières, de roselières, de mares, de rivières, de coteaux crayeux et de forêts. Le développement naturel du pays de Caux s’est principalement installé dans ces milieux, créant une nature riche et abondante.

Parc des Boucles de Seine Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande a été créé le 17 mai 1974 pour entretenir la coupure verte entre les deux espaces urbains et industriels de Rouen et du Havre. Alors que la décennie précédente envisageait un continuum urbain de Paris au Havre ! Il s’étend sur les régions du pays de Caux, du Val de Seine, du Roumois, du Marais Vernier et de la basse vallée de la Risle, le long de 180 kilomètres de Seine. Le parc dispose de neuf grandes missions en matière d’agriculture, d’architecture, de culture, d’eau, d’économie, d’éducation, d’environnement, de paysage et de tourisme. À l’intérieur du parc, il existe quatre sites remarquables, à savoir la Réserve naturelle du Vallon du Vivier, la Réserve naturelle des Mannevilles, les Marais de Saint-Sulpice, la Réserve naturelle des Courtils à Bouquelon.

 

La flore

indexLa flore du pays de Caux se compose en grande partie de thallophytes ; la zone de balancement des marées du littoral du pays de Caux est particulièrement diversifiée du fait de la nature rocheuse de l’estran.

Cependant certains secteurs possèdent une flore plus ou moins diversifiée en raison de l’influence des nombreux facteurs auxquels les algues sont soumises (exposition au vent et à la houle, qualité de l’eau, degré d’ensoleillement, hétérogénéité du platier, degré d’ensablement…). La zone biologiquement la plus riche débute au nord du port pétrolier d’Antifer et va jusqu’à Senneville-sur-Fécamp. Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande, qui couvre 80 000 hectares36, possède environ 70 espèces d’arbres37 et contribue à la préservation d’espèces végétales comme la rossolis à feuilles rondes, l’osmonde royale, l’ache rampante et l’orchis singe. On compte aussi un certain nombre de forêts dans le pays de Caux : forêt de Brotonne (qui est rattachée au Parc des boucles de Seine) et forêt d’Eu. Le chêne d’Allouville, situé au sud du pays de Caux, est considéré comme le plus vieux chêne de France, on estime qu’il aurait entre 800 et 1 200 ans. L’if d’Offranville est vieux de 1100 ans !

 

La faune

Le relief rocheux allié à la présence importante d’algues favorise la diversité animale du pays de Caux. Ces deux facteurs sont observés principalement dans le secteur Antifer-Senneville et profitent pour de nombreuses espèces sessiles et vagiles.

Les autres secteurs profitent aussi de leur caractéristique pour le développement de certaines espèces de mollusques bivalves et de vers endogés qui apprécient particulièrement la roche tendre des estrans de Veulettes ou de Veules-les-Roses.

Parmi les espèces caractéristiques du pays de Caux, on peut citer de nombreuses espèces parmi lesquelles les spongiaires, cnidaires, planaires, annélides,crustacés, pycnogonides, insectes, mollusques, bryozoaires, échinodermes, urochordés, poissons. La déforestation et la pollution ont mis en péril certains animaux notamment : l’anguille, la chouette chevêche, la cigogne, le damier de la succise et le triton crêté. Certaines espèces comme la salamandre recolonise son habitat naturel dans la haute vallée de la Scie à la faveur d’une bonne gestion du fleuve. L’animal caractéristique du pays de Caux est la vache normande.

Découvrir le magnifique Pays de Caux

L'histoire du Pays

Son Patrimoine

Son écosystème et géologie

Ses Industries

Le pays de Caux dans les arts

Ses Espaces naturels